Accueil » Ressources » Prévisions et politiques économiques » Échanges et investissements internationaux » Investissements étrangers en France
 

Légère baisse du nombre de projets d’investissement étranger en France en 2015 selon Ernst & Young

Légère baisse en 2015 des projets d’investissements étrangers en France recensés par Ernst & Young (-2%, à 598 projets, soit 10 projets de moins qu’en 2014), alors qu’ils progressent de respectivement de 20% et 9% au Royaume-Uni et en Allemagne – confirmant un écart croissant avec ces 2 pays.

-  Néanmoins, la France conserve sa 3ème place en Europe ; les implantations de quartiers-généraux sont stables après 3 années de baisse ; le nombre de créations d’emploi associées est en hausse (+8%, à 13 639) ; le nombre d’implantations de centres de recherche-développement double et place la France au 5ème rang mondial.

Ces données sont globalement cohérentes avec les principales autres sources disponibles (Business France, fDi Markets notamment), à méthodologie comparable, qui font état d’un léger recul du nombre d’opérations mais d’une hausse de leur ampleur (nombre d’emplois, montant).

La perception de la France par les investisseurs internationaux reste mixte selon ce rapport : classée derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni et critiquée pour le niveau de sa fiscalité et son droit du travail, elle est néanmoins à égalité avec ces 2 Etats dans les intentions d’investissement sur l’année à venir. Paris est au 2ème rang des villes jugées les plus attractives en Europe, derrière Londres.  

-  Ce baromètre annuel continue de présenter plusieurs limites méthodologiques : (i) aucune indication de montant des investissements (alors que celui-ci est en nette hausse en 2015) ; (ii) comptabilisation en brut, c’est-à-dire sans déduction des désinvestissements ou délocalisations et (iii) exclusion de certains secteurs et natures d’opérations (notamment l’hôtellerie-tourisme), ainsi que des projets n’ayant pas fait l’objet d’une annonce publique.


Publié le 27/05/2016