Accueil » Ressources » Publications et événements » Rapports » Autres rapports
 

Mettre en œuvre une stratégie nationale en matière d’éducation financière

Emmanuel Constans, président du Comité consultatif du secteur financier (CCSF), a été chargé d’élaborer une proposition de stratégie nationale en matière d’éducation financière, sur la base des principes de haut niveau élaborés en la matière par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et adoptés par le G20 en 2012.  L’éducation financière des consommateurs et investisseurs de tous âges constitue une préoccupation croissante des pouvoirs publics au niveau national et international. Issu des travaux du groupe de réflexion constitué par Emmanuel Constans dans le cadre du CCSF, le rapport contient trois orientations stratégiques ainsi que des propositions.

  • Premier axe : développer un enseignement d’éducation budgétaire et financière pour tous les élèves
  • Deuxième axe : soutenir les compétences budgétaires et financières des Français tout au long de la vie
  • Troisième axe : accompagner les publics en situation de fragilité financière

Pour préparer la définition d’une stratégie française d’éducation financière, le groupe de réflexion a décidé de faire réaliser, sur le modèle recommandé par l’OCDE, une vaste enquête évaluant le niveau de compétence financière de la population française. Le groupe de réflexion a également procédé à une série d’auditions qui lui ont permis d’inventorier nombre d’initiatives émanant d’acteurs très différents. Il a invité des experts étrangers à présenter leur stratégie nationale, afin de prendre connaissance des meilleures pratiques. Enfin, le groupe de réflexion a souhaité ancrer sa réflexion dans le concret et formuler des propositions permettant à l’ensemble de la population de mieux répondre aux besoins de la vie quotidienne en matière financière, tout en renforçant sa culture économique. Il a insisté à toutes les étapes de ses travaux sur le rôle central de l’Éducation nationale, à plusieurs niveaux, dans le domaine étudié, mais aussi sur le rôle de tous les autres acteurs déjà engagés dans le développement de l’éducation budgétaire et financière.

L’éducation financière vise à :

puce  acquérir, au moyen d’une information, d’une instruction, ou d’un avis objectif, des connaissances et des compétences dans les domaines financier et bancaire, afin de mieux appréhender les produits, concepts et risques financiers ;
puce  promouvoir des comportements financiers plus responsables et plus efficaces par rapport aux situations personnelles et individuelles.

 

Mieux connaître les processus menant au surendettement

Dans le cadre de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale de décembre 2012 et du plan pluriannuel qui en a découlé, le Gouvernement a demandé une étude sur les processus menant au surendettement des ménages. Un comité de pilotage, placé sous l’égide de la Banque de France, a été missionné pour élaborer cette enquête. Le rapport de ce groupe de travail a été remis au ministre des Finances et des Comptes publics en 2015 et est disponible ci-dessous.

 

 

Crédit illustration© Richard Villalon, Fotolia


Publié le 19/02/2015