Commerce bilatéral

En 2017, l’Indonésie était notre 4ème client en ASEAN. Au niveau mondial, après avoir été notre 33èmeclient en 2016, le pays est devenu notre 45ème client en 2017, derrière, Singapour, la Malaisie et la Thaïlande mais devant le Vietnam. Toutefois, il convient de noter qu’une partie des exportations vers Singapour, qui joue le rôle de plateforme de distribution dans la zone, sont destinées à l’Indonésie. L’Indonésie est le 45èmefournisseur de la France en 2017 derrière le Vietnam, la Thaïlande, Singapour et la Malaisie.

2017 : Forte diminution du commerce bilatéral entre la France et l’Indonésie

En 2017, nos échanges commerciaux avec l’Indonésie sont en baisse de 19,5%, s’élevant à 3,6 Mds d’euros après 4,4 Mds en 2016. Alors que la France bénéficiait d’un excédent en Indonésie depuis 2013, elle enregistre en 2017 un déficit commercial de 84,9 millions d’euros. Toutefois, sur la période 2011-2017, les exportations ont en moyenne augmenté de 12,6% par an, les importations de 2,9% et le total des échanges de 6,5%.

Commerce France Indonésie en 2017

Nos exportations vers l'Indonésie reposent fortement sur le secteur aéronautique

Nos exportations vers le pays s’élèvent à 1,7 milliard d’euros en 2017, contre 2,7 milliards en 2016, soit une diminution de 36%.  Les exportations de produits agricoles, sylvicoles et de la pêche, de matériel de transport – incluant donc le matériel de transport aérien – et d’autres produits industriels enregistrent les plus forts reculs, respectivement de 53%, 49% et 18%. En revanche, si l’on exclut les exportations d’aéronefs et engins spatiaux, nos exportations sont en légère progression, passant de 787 à 794 millions d’euros entre 2016 et 2017, soit une hausse de 1%.

S’agissant de la composition sectorielle, le secteur du matériel de transport représente 58% de nos exportations vers l’Indonésie malgré la forte baisse enregistrée (-48,9%). Il s’agit principalement des aéronefs d’Airbus et ATR commandés par les compagnies indonésiennes, qui à eux seuls s’élèvent à 942 millions d’euros, soit 54% de nos exportations. Les exportations aéronautiques, avaient permis à la France de devenir excédentaire en Indonésie à partir de 2013 en couvrant le déficit des autres secteurs, et d’atteindre l’excédent record de 1,04 Md d’euros en 2016.  La performance de 2017 reflète la dépendance de nos exportations vis-à-vis du secteur aéronautique. Le calendrier des livraisons laisse envisager une reprise de nos ventes en 2019.

Le second secteur dominant est celui des équipements mécaniques et matériel électrique et électroniques avec 290 millions d’euros d’exportations soit 16% de nos exportations. Ce secteur inclut les machines industrielles  représentant 7% de nos exportations, comprenant en particulier les machines pour l’extraction, la construction ou encore l’industrie textile.

Il est suivi par les produits agroalimentaires avec 164 millions d’euros d’exportations, soit 9,5% du total exporté vers le pays, en progression de 11% en glissement annuel. Les produits laitiers et fromages comptent à eux seuls pour la moitié du secteur avec 88 millions d’euros d’exportations en hausse de 25%. Enfin, les produits chimiques, parfums et cosmétiques ainsi que les produits pharmaceutiques comptent respectivement pour 6 et 3% de nos exportations et sont en sont en hausse de 5%.

Nous importons majoritairement des produits issus de l'industrie manufacturière indonésienne

Les importations en provenance d’Indonésie en France sont quant à elles en hausse de 7,7% en 2017, par rapport à 2016, atteignant 1,8 milliard d’euros. Nous importons majoritairement des biens manufacturés (environ 80% des importations), en particulier les produits textiles, d’habillement et les chaussures qui correspondent à près de 32% de nos importations (582 millions d’euros en 2017) en hausse de 2,7% par rapport à l’année précédente. Les chaussures sont l’article en provenance d’Indonésie le plus importé en France pour 335 millions d’euros en 2017, en hausse de 1% seulement. Enfin les petits appareils électroménagers représentent 22,5% de nos importations en hausse de 14%. Les importations de produits agricoles et de l’industrie agroalimentaire qui représentent 8% et 7% de  nos importations et sont en hausse de 31% et 2%.  La France importe des produits à base de poissons (frais et conserves), des huiles, graisses et fruits oléagineux, des plantes à  épices et condiments, des produits à base de fruits (jus et conserves), du cacao, du café et du thé. Les huiles et graisses végétales comprennent l’huile de palme brute ainsi que l’huile de palme raffinée et comptent pour 2% du total de nos importations en provenance d’Indonésie.

 

Principaux produits échangés en 2017

La France est un partenaire modeste de l'Indonésie qui est tournée vers ses voisins asiatiques

Au cours des dernières années les importations indonésiennes ont cru à un rythme soutenu de 4,5% par an en moyenne, tiré par la croissance économique du pays. Les trois principaux fournisseurs de l’Indonésie sont asiatiques, il s’agit de la Chine, de Singapour et du Japon, représentant respectivement 21,8%, 11,5% et 9,7% de part de marché contre 7,9% pour l’Union Européenne. Depuis 2010, la Chine a gagné 6 points de parts de marché. La part de marché française est, quant à elle, de 1,03%, similaire  à celle de l’Italie (0,98%) mais derrière celle de l’Allemagne (2,2% de parts de marché). Au total ne sommes que le 16ème fournisseur de l’Indonésie. S’agissant des exportations indonésiennes nous nous ne sommes que le 25ème client, l’UE absorbant 10% et se situant au 4ème rang. La Chine, le Japon et les Etats-Unis sont les trois premiers destinataires d’exportations indonésiennes. Au total l’ASEAN absorbe 23% des exportations indonésiennes.

Publié le