Les échanges de biens entre la France et le Costa Rica en 2019

Résumé : Les exportations françaises vers le Costa Rica ont augmenté de 24% (à 70,4 M EUR) tandis que les importations françaises en provenance du Costa Rica ont connu une hausse de 7,1% pour atteindre 234 M EUR en 2019. Le solde commercial reste déficitaire pour la France, à -164 M EUR.

Alors que les exportations françaises vers le Costa Rica enregistraient une baisse depuis 2017, cette tendance s’est inversée en 2019, avec une hausse de 24% pour un total de 70,4 M EUR. Le Costa Rica est notre 15ème client sur la zone Amérique latine et Caraïbes (18ème en 2018) et notre 2ème client en Amérique Centrale après le Panama.

Les importations de produits costariciens vers la France ont augmenté de 7,1% pour atteindre 234 M EUR en 2019, plaçant le Costa Rica en 8ème position parmi nos fournisseurs s’agissant de la zone Amérique Latine et Caraïbes et en 1ère position au sein de l’Amérique Centrale (alors que le Costa Rica se plaçait en 2e position en 2018 après Trinité et Tobago – produits pétroliers).

   1. Le Costa Rica : des exportations françaises réduites mais en hausse

Alors que, depuis 2011, les exportations françaises ne dépassaient pas 60 M EUR, cette tendance s’est inversée en 2019 : nos ventes ont atteint 70,4 M EUR, soit une hausse de 24% par rapport à 2018.  Toutefois, la France continue d’enregistrer un déficit commercial conséquent avec le Costa Rica (-164 M EUR en 2019 contre -162 M EUR en 2018).  

Alors que les exportations de « produits pharmaceutiques » avaient connu une baisse de 7% en 2018, ce poste enregistre une hausse de 72% en 2019, à 10,8 M EUR (6,2 M EUR en 2018) et se maintient comme le premier poste d’exportations des produits français vers le Costa Rica. Alors que les « machines pour l’industrie agroalimentaire » ne représentaient qu’une part infime des exportations françaises en 2018 (487 K EUR), en 2019, elles constituent le deuxième poste des exportations, s’établissant à 5,4 M EUR. Les exportations d’« automobiles » représentent le troisième poste des exportations françaises en 2019, à 2,6 M EUR (soit une hausse de 111% par rapport à 2018, à 1,2 M EUR). Les « autres produits chimiques », avec une hausse de 18,9% par rapport à 2018, se positionnent comme le quatrième poste à 2,5 M EUR. Malgré une baisse de 20% par rapport à 2018, le « matériel d’installation électrique », occupe le cinquième rang des exportations, à 2,3 M EUR en 2019. Alors que les « moteurs, génératrices et transformateurs électriques » étaient le deuxième secteur d’exportations en 2018 (à 3,6 M EUR), en 2019, il enregistre une diminution de -56,7%, à 1,6 M EUR (14e poste d’exportations). La même tendance est à observer pour le « matériel de distribution et de commande électrique », avec une baisse de 31,4%, à 2,3 M EUR, alors que ces exportations s’établissaient à 3,3 M EUR en 2018.

Les exportations de « parfums et produits pour la toilette » continuent de diminuer en 2019, pour atteindre 1,5 M EUR, se situant seulement à la 13ème position des exportations françaises. 

Deux secteurs affichent une dynamique « nouvelle » en 2019 : « l’aluminium » qui ne comptabilisait que 75 K EUR en 2018, atteint en 2019 1,4 M EUR ; les « autres produits alimentaires », qui ne comptabilisaient que 53 K EUR en 2018 ont atteint 1,2 M EUR en 2019.

Le Costa Rica demeure un marché marginal pour la France en 2019, notamment du fait du quasi-arrêt de la commande publique s’agissant des grands projets d’infrastructures.

   2. Le Costa Rica, un fournisseur important pour la France en Amérique Centrale.

Alors que les importations depuis le Costa Rica avaient diminué entre 2017 et 2018 de 3,1%, elles connaissent, en 2019, une augmentation de 7,1%, pour atteindre 234,1 M EUR. Le Costa Rica se place en 8ème position en tant que fournisseur de la France au sein de la région Amérique Latine et Caraïbes et en 1ère position au sein de la région Amérique Centrale.

Les « fruits tropicaux et subtropicaux » demeurent le premier poste d’importations costariciennes vers la France, avec une hausse de 8,1% entre 2018 et 2019, pour s’afficher, en 2019, à 97,1 M EUR. A cet égard, il convient de préciser que le Costa Rica est le premier exportateur mondial d’ananas et le troisième exportateur mondial de bananes.

Les « instruments et fournitures à usage médical et dentaire » qui avaient connu une baisse en 2018, voient leurs ventes augmenter de 8,3% et restent le deuxième poste d’importation à 82,7 M EUR. Les « légumes et melons, racines et tubercules », ainsi que les « jus de fruits et légumes » et « autres préparations et conserves à base de fruits et légumes » se placent respectivement au 3ème, 4ème et 5ème rang des importations françaises, malgré une baisse de 21,1% (9,3 M EUR) pour les jus de fruits. Les importations ayant connu une baisse significative sont : le « matériel optique et photographique », -56%, pour s’établir à seulement 655 K EUR (contre 1,5 M EUR en 2018) et les « autres matériels électriques », -35%, à 553 K EUR.

Annexes :

Echanges commerciaux France-Costa Rica

Millions d’euros

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

Exportation

77466

38183

39502

42577

42427

54019

60149

59694

56633

70361

Importation

147456

150430

201468

204657

186053

229730

203769

225877

218635

234112

Solde

-69990

-112247

-161966

-162080

-143626

-175712

-143620

-166183

-162002

-163751

Source : douanes françaises

Publié le