Le Nigéria a enregistré 14,6 millions de passagers aériens en 2015, dont 70% (10,2 millions) ont emprunté des vols sur des lignes domestiques. Selon les professionnels du secteur, compte tenu de sa situation géographique et de son poids économique, le Nigéria peut prétendre à devenir un hub régional aérien pour l’Afrique de l’Ouest, voire pour l’ensemble du continent africain. En croissance, le secteur nigérian du transport aérien est cependant loin d’avoir atteint ce potentiel. Sur la période 2014-2016, l’épidémie Ebola, les élections présidentielles, les pénuries d’essences et plus récemment, le ralentissement de la croissance économique du pays et l’affaiblissement du naira ont constitué autant d’éléments qui ont enrayé le dynamisme réel de ce secteur. Le développement des sociétés de transport aérien semble également entravé par un système de redevances rédhibitoire, un manque de mesures pouvant accompagner leur financement, ainsi que des infrastructures aéroportuaires de faible niveau. Le nouveau secrétaire d’État à l’Aviation, Hadi Sirika, a promis de renforcer le soutien du gouvernement en faveur du développement des aéroports et l’ouverture des projets aux PPP.