Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Turkménistan
 

Turkménistan

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Azerbaïdjan, Russie

Le Turkménistan est une ancienne République soviétique, indépendante depuis 1991. Située à l’est de la mer Caspienne, ce territoire désertique, couvert à 80% par le désert du Karakoum, était surtout connu comme l’une des étapes légendaires au long de la route de la soie avant d’être colonisé par la Russie impériale. Le Turkménistan est dirigé par le Président M. Gourbangouly BERDYMOUKHAMEDOV depuis 2007. Cette République d’Asie centrale compte 5,4 M d’habitants (Banque Mondiale, 2015) et la population est majoritairement rurale et musulmane. Le turkmène est la langue officielle mais le russe reste encore largement utilisé.

L’économie turkmène, avec un PIB estimé à 43,6 Mds USD pour 2015 (Banque Mondiale), est la troisième économie d’Asie centrale, derrière le Kazakhstan et l’Ouzbékistan. Le taux de croissance, qui dépassait les 10% pour la période 2011-2014, a diminué à partir de 2015 (6,5% pour 2015 et 5,4% attendu pour 2016 d’après le FMI), en raison de la baisse des prix internationaux des hydrocarbures, du ralentissement chinois et dans une moindre mesure de la crise russe.

L’industrie représente 48,4% du PIB, les services 37% et l’agriculture 14,5% (Banque Mondiale, 2012). Le Turkménistan dispose des quatrièmes plus importantes réserves de gaz au monde et du deuxième plus grand gisement gazier terrestre par ses réserves (Galkhynysh) (rapport BP). La Russie, acheteur historique du gaz turkmène, a considérablement réduit ses achats. Le Turkménistan a donc dû se tourner vers d’autres marchés : il exporte depuis 2010 vers la Chine grâce à la mise en service d’un gazoduc transcontinental reliant les deux pays ainsi que vers l’Iran, qui devient un client de plus en plus important. Un projet de construction d’un gazoduc vers l’Inde à travers l’Afghanistan et le Pakistan  (TAPI) a été lancé en 2015. Le pays envisage également d’exporter son gaz vers l’Union européenne, via le gazoduc transcaspien, si ce projet venait à voir le jour.

A l’instar de nombre de pays exportateurs de matières premières, le Turkménistan doit relever le défi d’une diversification de son économie. Les autorités réitèrent régulièrement leur volonté de diversifier l’économie et de réduire la part du secteur énergétique dans le PIB. Deux grands axes régissent le programme de diversification : le soutien aux exportations et la substitution des importations par la production locale. Le développement du secteur privé est également prioritaire.

Les bailleurs de fonds sont actifs dans le pays, notamment dans les domaines des transports, de la gestion des ressources naturelles, de l’énergie et de l’agriculture.

Les échanges commerciaux avec la France en 2015 se sont fortement contractés par rapport à 2014, pour s’établir à 93 M EUR. Nos ventes dans ce pays fluctuent régulièrement au gré des grands contrats et des retombées des chantiers de construction réalisés par nos groupes de bâtiment et travaux publics.

 

Le Service économique pour le Sud Caucase et le Turkménistan, basé à Bakou, a pour principales missions :

  • analyser et suivre la situation économique, les échanges bilatéraux, le commerce extérieur et les investissements étrangers
  • suivre le marché turkmène et ses principaux secteurs (BTP, énergie, transports, industrie, télécommunications, agriculture)
  • favoriser la coopération économique entre la France et le Turkménistan : organisation de missions et visites des autorités françaises ; préparation des rencontres d'affaires (MEDEF International) ; préparation de la commission mixte franco-turkmène pour la coopération économique (prévue à Achgabat en 2016)
  • suivre les relations du Turkménistan avec les institutions européennes et internationales.

 

Rédigé le 27 juin 2016

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016