Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Liberté, Égalité, Fraternité, République Française
Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Mexique
 

Mexique

Les zones de compétences de ce site sont: Bélize, Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua

Avec un PIB de 1 327 Mds USD en 2013, le Mexique se place au 14ème rang des puissances économiques dans le monde (2ème en Amérique latine) ; il est membre de l’OCDE et du G20. Peuplé par 118 millions d’habitants, il dispose d’un vaste marché intérieur en devenir. Certains de ses groupes industriels sont des acteurs compétitifs sur la scène internationale et son système financier affiche une solidité certaine. De facture franchement « libérale », la politique économique menée depuis la crise de 1994 s’est révélée prudente et cohérente. Elle a permis au gouvernement d’assainir ses finances publiques (le déficit public total s’établit à 3,8% du PIB en 2013) et de disposer de marges de manœuvre, certes modestes, pour adopter des mesures contra-cycliques comme ce fut le cas en 2009. Le poids relatif de l’endettement extérieur a pu être réduit progressivement tandis que la crédibilité extérieure du pays était restaurée : les agences de notation lui ont conféré le grade d’investissement dès 2000, le gouvernement est le premier emprunteur latino-américain sur le marché international et le FMI, au vu du policy-mix rigoureux, lui a renouvelé sa confiance en lui accordant, à titre de précaution, sa 4ième Ligne de Crédit Flexible en novembre 2012 pour un montant de 73 Mds USD et une durée de deux ans.

L’économie mexicaine affiche depuis la crise de 2009 des performances positives supérieures sur les deux dernières années à celles de son principal compétiteur latino-américain, le Brésil, et ce malgré un environnement adverse marqué par une décélération de la croissance mondiale et un niveau élevé d’incertitude. Après la récession de 2009, le PIB a rebondi en 2010 (+5,1% selon le FMI) et conserve, depuis, une tendance positive. L’économie est toutefois en perte de vitesse en 2013, la croissance s’étant élevée à +1,1% selon le Gouvernement mexicain, un niveau très en-deçà de celui prévu en début d’année (+3,5%) qui provient d’un environnement international peu favorable, d’une demande interne peu dynamique et d’une insuffisance de la dépense publique. L’économie mexicaine reste fortement dépendante de la conjoncture des Etats-Unis aux plans monétaire et commercial. Il est devenu le premier pays latino-américain en termes d’échanges commerciaux grâce à son appartenance à l’ALENA (Accord de Libre Echange Nord-Américain) qui, en vigueur depuis 1994, lui a permis de multiplier par 5,8 ses exportations vers son voisin nord-américain. Ce dernier continue d’absorber près de 80% du total des ventes mexicaines à l’étranger (matériel et équipements industriels, en particulier dans l’automobile ; pétrole brut) et est à l’origine de flux de 21,6 Mds USD (1,6% du PIB mexicain) de transferts des migrants, soutien important à la consommation des ménages les plus démunis. Actuellement « à la mode » sous l’effet conjugué de taux d’intérêt particulièrement attractifs, d’un panorama économique et financier relativement attractif et d’une dynamique inédite de réformes structurelles, le Mexique capte depuis quelques années un volume toujours plus significatif de flux de capitaux et se finance sur les marchés internationaux à des taux historiquement bas.

L’action remarquable de la Banque centrale centrée sur la stabilité globale des prix (cible d’inflation de 3% avec +/-1%) a permis à la hausse des prix d’être limitée à 3,9% en 2013, signe de la rigueur de la politique monétaire. Malgré des solides fondamentaux, l’économie mexicaine demeure encore, à bien des égards, celle d’un pays en développement. Le secteur productif ne parvient pas à créer suffisamment d’emplois pour absorber les nouveaux entrants sur le marché du travail, caractérisé par l’importance de l’informalité (58,8% de la population active en janvier 2014). Cette situation et un niveau moyen des salaires parmi les plus faibles des pays de l’OCDE (le coût du travail y est plus de quatre fois inférieur qu’en France) expliquent la forte émigration traditionnelle vers les Etats-Unis. De même, le grand contraste des niveaux de vie peut se révéler périlleux pour la stabilité sociale, comme l’illustre l’expansion inquiétante de l’insécurité et du narcotrafic dont l’impact négatif sur l’économie est estimé, selon les sources, entre 1,4% et 15% du PIB. Par ailleurs, près de la moitié (45,5% en 2012) de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté et le PIB/habitant (11 224,5 USD en 2013) masque de très fortes inégalités : les 20% les plus pauvres ne perçoivent que 5% des revenus globaux

La présence française au Mexique est significative et porteuse d’évolutions prometteuses. Environ 400 entreprises françaises sont implantées au Mexique (dont la plupart de nos grands groupes) sur une gamme sectorielle très ample. Notre principal défi est d’accroître la présence, encore insuffisante, de PME et d’ETI dans un pays attractif qui s’efforce de diversifier ses partenaires. Les échanges franco-mexicains (3,9 Mds EUR en 2013) progressent régulièrement (+13% en 2013) et la France affiche un excédent commercial bilatéral de 1 Md EUR. Cependant, nos exportations demeurent largement en-deçà du potentiel qu’offre à nos entreprises le Mexique. La part de marché de la France reste cantonnée à environ 1%, mais la mise en œuvre de réformes structurelles au Mexique (ouverture des secteurs de l’énergie et des télécommunications) et l’intensification des relations bilatérales devraient engendrer une dynamisation des échanges commerciaux et des investissements productifs de long terme. Signe de l’importance qu’accorde actuellement la France au Mexique, la Ministre du commerce extérieur français l’a consacré parmi les pays-cibles pour les priorités « mieux se nourrir » et « mieux communiquer » de sa stratégie pays/produits.

  • Mexique : indicateurs statistiques - 04/03/2014

    Principaux indicateurs économiques, "commerce et investissements", sociaux, bancaires et pétroliers du Mexique (version de mars 2014).

  • Mexique : réforme du système de sécurité sociale - 05/02/2014

    L’annonce a été faite par le Président de la République Peña Nieto : 2014 sera l’année de la présentation de la réforme du système de sécurité sociale qui comprendra l’instauration d’un système de sécurité sociale universelle garantissant à tout m...

  • Mexique : 20 ans de l'ALENA, un bilan contrasté. - 21/01/2014

    Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange nord-américain en 1994, le Mexique a accompli des progrès notables : de pays protectionniste, aux exportations majoritairement pétrolières, il s’est transformé en un chantre du libre-échange....

  • Mexique : croissance du secteur bancaire : une fonction à plusieurs variables - 21/01/2014

    Constat encourageant, le secteur bancaire mexicain ne se départit pas de ses principales caractéristiques de stabilité et de robustesse et continue d’offrir en 2014 les qualités d’un secteur sain, solvable, correctement capitalisé et supervisé sel...

  • Mexique : 2013, année record pour le commerce franco-mexicain - 10/02/2014

    En 2013, le montant des échanges commerciaux entre la France et le Mexique, bien qu’encore relativement modeste, a atteint un niveau historique avec 3,9 Mds €, poursuivant sa progression (+14% g.a) entamée depuis 2010. L’excédent commercial à notr...

  • Mexique : un commerce extérieur qui s'essouffle en 2013. - 30/01/2014

    La croissance des échanges de biens s’est ralentie en 2013 (à +2,7%, niveau le plus faible depuis la reprise initiée en 2010). Le déficit commercial s’est par ailleurs creusé passant de 45,8 MUSD en 2012 à 1 Md USD. Avec 380,2 Mds USD d’exportatio...

  • Mexique : un programme de réformes structurelles à l'heure du bilan. - 21/01/2014

    Le volontarisme affiché par le Président Peña Nieto au cours de sa première année d’exercice a permis d’engager un agenda ambitieux et inédit de réformes structurelles (notamment dans les secteurs éducatif, des télécommunications, fiscal, financie...

  • Mexique: la Réforme des Douanes...vers une modernisation du système - 06/12/2013

    La réforme douanière, présentée début septembre 2013 par le Président Enrique Peña Nieto, dans le cadre de la réforme fiscale, a été approuvée fin octobre par le Congrès. Une quinzaine de modifications ont été apportées à la Loi Douanière (1995), ...

Mexique

Le Service économique

Focus sur

Informations générales

 

Superficie :

1 972 550 km² (14ème rang mondial)

Population :

117,1 millions (2012 - WEO)

Taux de croissance annuelle de la population :

2,1% (moyenne annuel...

- 18/10/2013

Pays/secteurs : les couples gagnants à l’international

Etude pays-secteurs

Quels vont être les besoins de la population mondiale dans les 10 prochaines années ? Dans quels secteurs l’offre commerciale française sera-t-elle la mieux adaptée à cette demande ? Quels sont les pa...

- 02/08/2013

© Ministère de l'Économie et des Finances – Ministère du Commerce extérieur - 2012