Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Kenya
 

Kenya

Le Kenya est l’économie la plus importante d’Afrique de l’Est et une plateforme routière, maritime, aéroportuaire, financière, sanitaire et éducative pour la région. Bien que son potentiel de croissance demeure encore limité par le faible développement des infrastructures, le Kenya est incontestablement le hub de l’Afrique orientale. Depuis 2009, le gouvernement a mené un vaste programme d’investissements (routes, ports, aéroports, énergie) qui devrait contribuer à une amélioration significative de l’offre en infrastructures du pays.

Le Kenya comptait, à fin 2009, 38,6 millions d’habitants dont près de 40% vivait sous le seuil de pauvreté. Toutefois, on constate ces dernières années, l’émergence d’une classe moyenne qui, sur la base du dernier recensement, représenterait en 2009 quelques 20% de la population et qui participe activement au développement économique du pays. En effet, la consommation intérieure contribuait, en 2009, à hauteur de 74% à la croissance du PIB.

Après les ralentissements liés à la crise financière et économique de 2008-2009, l’économie kényane a renoué avec une croissance forte : le Fond monétaire international (FMI) estime que le PIB a crû, en 2010 et 2011, de 5,3% et prévoit un développement économique de 5,8% pour 2012. Toutefois, des incertitudes existent : en 2011, la hausse des prix de détail a atteint 18,9% (contre 5% pour l’année 2010) tirée principalement par les augmentations des prix des carburants et des produits alimentaires ; le shilling a perdu près de 25% de sa valeur contre l’USD. En réponse, la Banque Centrale a relevé son taux directeur (de 6,25% au premier semestre 2011 à 18% en décembre). Depuis, la monnaie nationale s’est à nouveau appréciée, se rapprochant de sa valeur du début 2011 et le FMI table dorénavant sur un retour à une inflation maîtrisée (aux alentours de 7%) d’ici fin 2012. Le secteur privé craint cependant que la forte hausse des taux directeur pèse sur l’activité économique du pays en limitant le recours au crédit.

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016