Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Islande
 

Islande

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Suède

Une petite économie insulaire

Île de 320 000 habitants à mi-chemin entre l’Europe et l’Amérique, l’Islande est une économie dynamique et ouverte sur le monde. Le secteur traditionnel de la pèche, qui représente encore une part importante des exportations de l’Islande, coexiste avec les industries électro-intensives qui bénéficient des faibles coûts de l’électricité en Islande (production d’aluminium et  de silicium mais aussi centres de données). Depuis quelques années, le secteur du tourisme, qui connaît une croissance rapide, est devenu un moteur à part entière de l’économie islandaise.

Rebondir après la crise de 2008

La crise financière de 2008 a été particulièrement douloureuse pour l’Islande car elle a marqué un coup d’arrêt à l’internationalisation rapide de l’économie des années 2000. La menace de la faillite du système bancaire qui, dans sa chute, aurait sans doute entraîné l’économie tout entière, a conduit les Autorités islandaises à fermer les canaux financiers entre l’Islande et le reste du monde par un contrôle des capitaux strict. Près de six ans plus tard, l’amélioration des paramètres économiques (croissance, inflation, balance commerciale, taux de change) permet d’envisager une libéralisation progressive des échanges financiers, avec l’annonce en juin 2015 par le gouvernement islandais d’un projet de stratégie globale de levée des contrôles des capitaux. La mise en place d’un environnement macroéconomique résilient, en termes de politique budgétaire et de politique monétaire et de change, est une étape maîtresse de la réouverture de l’économie islandaise aux flux financiers internationaux dont elle a besoin pour financer ses investissements et l’internationalisation de ses entreprises.

Surmonter les contraintes liées à son insularité, enjeu véritable de l’Islande à long terme

L’Islande a prouvé au cours des dernières décennies sa capacité à adapter son économie pour tirer profit du développement des échanges mondiaux et résister à des chocs économiques et financiers d’ampleur systémique. Encore récemment, la montée en puissance du secteur touristique a permis de dynamiser une économie sous le choc de la panne des moteurs des années 2000. Dans les années à venir, l’Islande compte sur l’établissement de nouvelles connexions commerciales avec les perspectives de futures routes maritimes arctiques, le renforcement des connexions de données avec les continents européen et américain, l’émergence de Keflavik comme hub aéroportuaire au milieu de l’Océan Atlantique, le projet de câble électrique permettant d’exporter de l’électricité vers l’Ecosse…etc.

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016