Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Géorgie
 

Géorgie

Les zones de compétences de ce site sont: Arménie

La Géorgie est une ancienne république soviétique, indépendante depuis 1991, située dans le Sud Caucase entre la Turquie, la Russie, l’Arménie et l’Azerbaïdjan et bordée par la mer Noire. Le pays est peuplé de 3,7 M d’habitants, dont presque un tiers réside dans la capitale Tbilissi. L’histoire récente du pays a été marquée par la révolution des Roses en 2003, qui a conduit au rapprochement avec l’Union européenne et l’OTAN, et par la guerre contre la Russie en 2008, qui s’est conclue par une déclaration d’indépendance des régions séparatistes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. Le Président de la République, en fonction depuis novembre 2013, est M. Guiorgui Margvelachvili.

Deuxième économie du Sud Caucase avec un PIB de 14 Mds USD, la Géorgie a enregistré une croissance de 2,8% en 2015. L’économie géorgienne repose principalement sur les services (transport, logistique, télécommunications) et l’industrie (raffinage, métallurgie, chimie). L’agriculture, si elle emploie près de la moitié de la population active, ne représente que 9% du PIB. Le tourisme connaît un développement rapide, stimulé par des investissements publics et internationaux sur l’ensemble du territoire, notamment sur le littoral et dans les zones montagneuses. Le pays a accueilli près de 6 millions de touristes en 2015, et la part du secteur dans le PIB avoisine 7%.

Membre de l’OMC depuis 2000, le pays suit une politique commerciale ouverte et transparente. Les autorités géorgiennes s’attachent à passer des accords de libre-échange avec de nombreux pays pour renforcer l’intégration du pays à l’économie mondiale. La Géorgie a signé un accord de libre-échange complet et approfondi avec l’Union européenne en juin 2014 qui lui permet de commercer avec l’UE sans droits de douane. La Géorgie a également signé des accords de libre-échange avec 8 pays de la CEI et la Turquie, et négocie actuellement un accord de libre-échange avec la Chine. Le pays a réalisé des réformes profondes pour améliorer son climat des affaires. Fort d’un bon classement dans le rapport Ease of doing business de la Banque mondiale, le meilleur de la zone (24ème place au classement 2016), le gouvernement actuel poursuit les réformes dans le pays afin d’attirer les investisseurs. A titre d’exemple, une loi vient d’être adoptée, allégeant la fiscalité des entreprises : à partir du 1er janvier 2017, les bénéfices réinvestis seront exemptés d’impôt sur les sociétés.

Les secteurs à développement prioritaire pour le gouvernement sont l’énergie, les transports, la production de biens manufacturés, l’agroalimentaire et le tourisme. Pour développer ces secteurs, la Géorgie peut compter sur les financements des bailleurs de fonds internationaux, qui sont tous actifs dans le pays (Banque asiatique de Développement, Banque mondiale, Banque européenne pour la Reconstruction et le Développement, Banque européenne d’Investissement). Les autorités accélèrent la mise à niveau des infrastructures routières et ferroviaires qui traversent le pays d’est en ouest pour développer le potentiel de transit, déjà exploité pour l’évacuation des hydrocarbures de la mer Caspienne (oléoduc BTC et corridor sud gazier). Ces grands projets publics d’infrastructures participent du projet de nouvelles routes de la Soie lancé par le président chinois en 2013.

La Géorgie est notre deuxième partenaire commercial dans le Caucase, avec 145,3 M EUR d’échanges en 2015. La balance commerciale de notre pays avec la Géorgie est traditionnellement excédentaire. Les exportations françaises vers la Géorgie (120 M EUR en 2015) se composent principalement de produits pharmaceutiques, de produits agroalimentaires et de produits chimiques, parfums et cosmétiques. D’après Geostat, l’Agence nationale de statistiques, la France se place au 10ème  rang en termes d’investissements étrangers dans le pays. Les investissements français se concentrent essentiellement dans le secteur financier, l’agroalimentaire, les transports et l’immobilier commercial. L’Agence Française de Développement est active dans le pays depuis 2012, notamment dans le domaine agricole. Proparco, la filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé, est également active avec des projets dans les domaines de la santé, de l’hydroélectricité et de l’agriculture.

Le Service économique pour le Sud Caucase et le Turkménistan, basé à Bakou, possède une antenne à Tbilissi. Ses principales missions sont :

  • analyser et suivre la situation économique, les échanges bilatéraux, le commerce extérieur et les investissements étrangers ;
  • assurer une veille du marché géorgien et des secteurs à développement prioritaire (énergie, transports, industrie, services urbains, agriculture, tourisme) ;
  • favoriser la coopération économique entre la France et la Géorgie : soutien aux activités des entreprises françaises, organisation de missions et visites des autorités françaises, organisation de rencontres d'affaires ;
  • appuyer les activités de l’Agence Française de Développement.

 

Rédigé le 23 juin 2016

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016