Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Chypre
 

Chypre

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Italie

Colonie britannique jusqu’en 1960, Chypre a accédé à l’indépendance à cette date, la Grande-Bretagne, la Grèce et la Turquie étant désignées « puissances protectrices » de ce nouvel état bi-communautaire. En 1974, en réponse à un coup d’État organisé par la Grèce en vue d’un rattachement de l’île, et à la suite d’une période de fortes tensions entre les deux communautés, la Turquie est intervenue militairement. Depuis, le Nord est occupé illégalement et la République Turque de Chypre Nord (environ 37% du territoire pour 260 000 habitants) n’est reconnue au niveau international, à l’exception notable de la Turquie.

Mr. Nicos ANASTASIADES, leader du parti centre-droit DISY, a été élu président de la République de Chypre en février 2013.

Entrée en récession en 2009, l’économie chypriote a été confrontée à une crise majeure entraînant, début 2013, un plan de sauvetage de 10Mds€ alloués par l’UE et le FMI afin d’éviter la faillite du système bancaire et son impact néfaste sur l’économie chypriote. En contrepartie, Chypre s’est engagée dans un programme de restructuration du secteur financier, d’assainissement des finances publiques et de réformes structurelles achevé le 31 mars 2016 à l’issue de la dernière revue diligentée par la Troïka.

L’exécution s’avère aujourd’hui satisfaisante, les objectifs assignés ayant été respectés, voire, sur certains points, dépassés. Après trois années de récession (-2,5% en 2012, -5,9% en 2013 et -2,5% en 2014), Chypre renoue avec la croissance depuis 2015 (+1,6%) et enregistre l’une des meilleures performances de la zone euro (+2,7% en glissement annuel) au premier semestre de l’année 2016. Le taux de chômage qui avait atteint 16,1% en 2014 a été ramené depuis à 11,6%, selon les dernières statistiques Eurostat (août 2016).

Le retour progressif à la stabilité financière est une priorité des autorités chypriotes qui travaillent désormais au grand défi, pour le secteur bancaire, qu’est la gestion des « créances douteuses » : les non-performing loans (NPL), en dépit d’efforts importants pour les réduire, représentent encore plus de 40% des prêts bruts.

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère de l'Économie et des Finances - 2016