Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Bénin
 

Bénin

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Côte d'Ivoire, Togo

Dépourvu de ressources minières, le Bénin (10,6 millions d’habitants), appartient au groupe des pays les moins avancés, avec un PIB/hab. de 709 USD courants environ en 2015. Pays membre de la Zone franc, le Bénin représente un peu moins de 10% du PIB de l’UEMOA. Il constitue cependant, grâce au port de Cotonou, un centre de transit important pour la desserte commerciale du Niger, du Burkina Faso, et surtout du Nigeria. En termes d’indice de développement humain (IDH), il se classe au 166eme rang sur 188 du rapport PNUD 2015. Le Bénin est classé 158ème sur 189 du rapport Doing business 2016.

Le secteur primaire représenterait 23,5% du PIB en 2014. 20% seulement des terres arables sont exploitées. En 2015, le coton constitue 43,7% des exportations béninoises. La filière coton a rencontré de nombreuses difficultés suite à sa reprise en main improvisée par l’Etat en 2012 après l’éviction de Patrice Talon. La dernière campagne 2015/2016 a vu un recul notable de la production.

Le secteur secondaire représenterait 23,2% du PIB en 2014. Les principaux secteurs industriels, outre le BTP, sont l’agroalimentaire (boissons) et la cimenterie. Le Bénin cherche à développer ses ressources minières et d’hydrocarbures, mais les recherches menées au large des côtes du Bénin sont pour l’instant restées infructueuses. Par ailleurs, après avoir réalisé une couverture aéroportée du territoire qui a identifié des zones à potentialités minières (or, fer, uranium, étain au Nord), les autorités doivent conduire des études terrestres avant de commencer à attribuer des permis d’exploitation.

Le secteur tertiaire, directement et indirectement lié à l’activité portuaire, représente officiellement 53,4% du PIB en 2014 et bien plus en tenant compte du secteur informel de réexportation vers les pays limitrophes, ce qui vaut au Bénin le qualificatif  d’« Etat entrepôt ». L’activité de réexportation formelle et informelle pourrait cependant être progressivement affectée par la mise en place effective d’un tarif extérieur commun (TEC) au sein de la CEDEAO. Au total, la faible diversification de l’économie béninoise, très dépendante du Port de Cotonou et du coton constitue un facteur de fragilité.

En 2014, la croissance atteignait 5,5%, grâce au dynamisme des activités commerciales et à l’augmentation de la production de coton.  Le Bénin devrait enregistrer en 2015 un taux de croissance de 5,5 %, en dépit des récents vents contraires provoqués par le ralentissement de l’économie du Nigéria. La croissance été essentiellement portée par l’investissement public qui a connu une hausse substantielle comparée aux années précédentes (392,5 Mds FCFA en 2015 contre 249,6 Mds en 2014, soit +57%). Il est important de noter que la croissance économique au Bénin n’est pas tout à fait inclusive : entre 2011-2015, alors que le Bénin a connu une croissance économique moyenne de 5,2% la proportion d’individus vivant sous le seuil de pauvreté s’est accrue, passant de 36,2 % en 2011 à 40% en 2015.

Les perspectives économiques pour 2016 et à moyen terme semblent mitigées. La croissance devrait cette année être inférieure à 5%. Ces perspectives seront fortement affectées par les relations commerciales avec le Nigéria dont l’économie et la monnaie, mise à flotter récemment suite à une forte dépréciation, sont fortement affectées par la baisse des cours des matières premières. La pénurie de devises au Nigéria aurait un fort impact sur le commerce de véhicules d’occasion, et les mesures ponctuelles de restriction des importations de denrées de base (riz, sucre, poulets congelées, huile alimentaire) semblent affecter les grands commerçants.

Concernant la dette publique, l’atteinte en 2003 du point d’achèvement de l’initiative pays pauvres très endettés (PPTE), et la mise en œuvre pour le Bénin en 2005 de l’initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM), a permis au pays de bénéficier d’une réduction très significative de sa dette extérieure. Entre fin 2002 et fin 2006, la dette extérieure du pays est ainsi passée de 43% du PIB à 11% du PIB.

Le risque de surendettement du Bénin reste faible mais la marge d’endettement s’amenuise : selon la dernière actualisation (novembre 2015) de l’analyse conjointe du FMI et de la Banque mondiale de la viabilité de la dette (AVD), le Bénin continue à présenter un risque faible de surendettement (pays « vert »), mais la marge par rapport au risque de surendettement « modéré » est devenu faible. Au 31 décembre 2015, l’encours de la dette publique du Bénin s’élevait à 2 080 milliards de FCFA et se répartissait en 1043,6 milliards de FCFA de dette extérieure et 1 036,4 milliards de FCFA pour la dette intérieure. La dette multilatérale représente 821,44 milliards de FCFA soit 79% de l’encours de la dette extérieure et la dette bilatérale représente 222 milliards de FCFA. Le taux d’endettement public (intérieur et extérieur) est estimé à 40,5% du PIB en 2015 contre 31% en 2014. Le ratio de la dette extérieure rapporté au PIB se situe à 20,1 % en 2014 et 22,4% en 2015.

Selon les statistiques publiées par le Comité d’Aide au Développement de l’OCDE, les principaux bailleurs de fonds bilatéraux en termes d’APD sont l’Allemagne (77,7 M USD), les Pays-Bas (42,6 M USD), la France (36,5 M USD) la Belgique (21,1 M USD) et la Suisse (19,6 M USD).

Après avoir achevé avec succès un programme appuyé par un programme FEC du FMI en juin 2014, les autorités béninoises ont fait part de leur intérêt pour un nouveau programme, mais les négociations à ce sujet ont été retardées en raison des élections législatives, municipales et présidentielles de 2015 et de 2016, une mission de consultation a eu lieu mi 2016.

  • La dette publique du Bénin à fin 2015 - 29/06/2016

    L’atteinte en 2003 du point d’achèvement de l’initiative pays pauvres très endettés (PPTE), et la mise en œuvre pour le Bénin en 2005 de l’initiative d’allègement de la dette multilatérale (IADM), a permis au pays de bénéficier d’une réduction trè...

  • Banque ouest-africaine de développement: liens utiles pour le suivi des projets - 10/02/2016

    Quelques liens vers les documents utiles pour le suivi des projets de la Banque Ouest Africaine de Développement: La BOAD en bref Missions et objectifs de la BOAD  Comment obtenir un financement de la BOAD Rapport annuel de la BOAD 2014 Acq...

  • Les ressources pétrolières et minières au Bénin - 23/09/2014

    À ce jour, des indices favorables ont été trouvés, mais aucune ressource pétrolière ou minière significative et exploitable n’a vu son existence démontrée au Bénin. Plusieurs permis d’exploration pétrolière ont été signés, et des forages prévus à ...

  • Bénin : Commerce exterieur 2015 - 27/06/2016

    Selon les données ITC/COMTRADE, le montant total des importations au Bénin en 2015 est de 2,2 Md€ (soit 1 460 Mds FCFA), en baisse de 17,7 % par rapport à l’année 2014 (soit – 480 M€). Le ralentissement économique Nigérian peut expliquer en partie...

  • Commerce bilatéral franco-béninois en 2015 - 09/02/2016

    Des exportations en légère baisse, des importations minimes Le montant total des exportations de la France à destination du Bénin est en légère baisse en 2015, à 256,0 M€ (-2,9 %), il atteignait 263,7 M€ en 2014 (valeur FAB). Nos importations en...

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016