Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Algérie
 

Algérie

Avec un territoire de 2,5 millions de km², et une démographie dynamique (taux d’accroissement naturel de près de 2,2% par an avec 40,4 millions d'habitants au 1er janvier 2016 et une prévision de 41,2 millions en 2017), l'Algérie dispose du PIB par habitant le plus élevé d’Afrique du Nord (14 950 USD en parité de pouvoir d’achat) et du quatrième PIB du continent africain (168 Mds USD en 2016). La richesse de son sous-sol (pétrole et surtout gaz : 7ème exportateur mondial en 2015) conjuguée à la hausse des prix des hydrocarbures sur les marchés internationaux au cours des années 2000 ont donné aux autorités algériennes des moyens importants pour le développement de leur politique économique et sociale. Les hydrocarbures ont représenté en moyenne sur la période 2002-2015 : 98% des exportations du pays, 67% des recettes fiscales et ont contribué pour 35% du PIB.

Toutefois, la chute des cours mondiaux des hydrocarbures depuis la mi-2014 a mis en exergue les vulnérabilités de ce modèle économique dépendant des hydrocarbures et porté par la dépense publique. Le prix moyen du Sahara Blend (pétrole produit par l’Algérie) est passé de 112,7 USD/bbl en juin 2014 à 31,3 USD/bbl en janvier 2016 pour remonter à 53,7 USD/bbl en décembre 2016, et a eu pour conséquence une contraction du poids relatif des hydrocarbures dans les exportations, le budget et la croissance du pays. En 2016, ils ne représentent plus que 93% des exportations, 38% des recettes fiscales et 27% du PIB. Le budget, après avoir connu un déficit de 16,4% du PIB en 2015, affiche un déficit de 12,9% du PIB en 2016 sous l’effet d’une diminution des dépenses de 8,8% alors que les recettes ont diminué plus modérément à -4,1% par rapport à leur niveau de 2015. Le déficit du compte courant s’est lui aussi aggravé en raison de la contraction toujours plus importante du montant nominal des exportations d’hydrocarbures et s’est établi à 17,1% du PIB en 2016. Le taux de chômage était en 2016, selon l'Office National des Statistiques algériennes (ONS), de 10,5%, avec un chômage des jeunes particulièrement important (26,7%).

L’Algérie dispose cependant de réelles marges de manœuvre, comme le montrent plusieurs indicateurs positifs, pour traverser le choc exogène pétrolier et œuvrer vers une plus grande diversification de son économie. La croissance, portée par la dépense publique et le secteur hors hydrocarbure, a été de 3,6% en 2016. Sa dette externe reste stable à 2,7% de son PIB. Ses réserves de changes restent à un niveau satisfaisant (114Mds USD en 2016 assurant 22 mois d’importations). L’inflation, de 6,4% en 2016 selon l'ONS, devrait de nouveau être maîtrisé en 2017 à 4,8%. Le secteur bancaire reste bien capitalisé en dépit de la contraction de la liquidité qui est devenue un enjeu de politique monétaire en 2016 (ratio de solvabilité bancaire de 17% et 27% des actifs bancaires sont liquides en 2015).

En 2015, avec une part de marché de 10,5% et des exportations d’un montant de 5,4 Mds EUR, la France est le second fournisseur de l’Algérie après la Chine (16,0% de part de marché). Les principaux postes d’exportations françaises demeurent les céréales (13,7% du total), les préparations pharmaceutiques (11,9%) et les véhicules automobiles (7,8%). En retour, les importations françaises en provenance d’Algérie (3,9 Mds EUR en 2015) se composent à 92% d’hydrocarbures. La France est également l'un des tout premiers investisseurs hors hydrocarbures en Algérie avec un stock d’IDE estimé à 1,75 Md EUR fin 2015 (selon la Banque de France). L’Algérie est en 2015, le 13ème client de la France, son 1er client dans le monde arabe et son 2ème client hors OCDE après la Chine.

Sauf spécification contraire les données sont issues du FMI : World Economic Outlook - 2016

  • Cadrage général 2016 - 07/02/2017

    Avec un territoire de 2,5 millions de km², et une démographie dynamique (taux d’accroissement naturel de près de 2,2% par an avec 40,4 millions d'habitants au 1er janvier 2016 et une prévision de 41,2 millions en 2017), l'Algérie dispose du PIB pa...

  • Lettre économique d'Algérie n°56 novembre-décembre 2016 - 02/01/2017

    Économie 171ème Conférence de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole L’Agence Internationale de l’Énergie publie son rapport 2016 sur les perspectives énergétiques mondiales Publication de la Banque Mondiale du classement Doing Busin...

  • Réunion du Comité interministériel de la coopération internationale et du développement (CICID), 30/11/2016 - 02/12/2016


    Consulter la synthèse du relevé de décisions Consulter l'annexe du relevé de décisions Consulter le relevé de décision - version longue Le Premier Ministre a réuni le 30 novembre 2016 le Comité interministériel de la coopération internationale ...

  • Lettre économique d'Algérie n°55 septembre-octobre 2016 - 03/11/2016

    A titre liminaire, le sommaire de la lettre de ce mois : Economie Approbation du projet de Loi de finances 2017 par le Conseil des ministres Le FMI publie son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales Visite en Algérie de la...

  • Situation économique de l'Algérie - perspectives 2017 - 07/02/2017

    La chute des cours des hydrocarbures, entamée au second semestre 2014 s’est poursuivie en 2015 et 2016, pesant sur les équilibres macroéconomiques algériens. Pour rappel, sur la période 2002-2015, les hydrocarbures ont représenté en moyenne 98% de...

  • Les investissements directs étrangers en Algérie en 2015 - 06/12/2016

    S’établissant à -587 MUSD en 2015, les flux d’IDE marquent pour la première fois depuis 32 ans, un désinvestissement net des acteurs étrangers en Algérie. L’explication tient dans la prise de participation majoritaire de l’Etat algérien dans le gr...

  • Le commerce extérieur algérien au 1er semestre 2016 - 20/11/2016

    Selon les douanes algériennes, les échanges extérieurs de l’Algérie au 1er semestre 2016 font apparaître une contraction du montant des exportations de 23,9%, à 13,3 Mds USD (dont 95,1% sont constituées d’hydrocarbures) et une diminution des impor...

  • Le commerce bilatéral France-Algérie S1 2016 - 17/10/2016

    Les exportations françaises vers l’Algérie ont enregistré au 1er semestre 2016 une baisse de 12,9% par rapport au 1er semestre 2015, pour s’établir à 2,64 Mds EUR contre 3,03 Mds EUR sur le 1er semestre 2015. Les importations enregistrent égalemen...


service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère de l'Économie et des Finances - 2017