Liberté, Égalité, Fraternité, République Française Trésor Direction générale
Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Togo
 

Togo

Les zones de compétences de ce site sont: Bénin

Le Togo est un petit pays d’Afrique de l’Ouest (56.785 km2 pour 6,6 millions d’habitants) situé entre le Ghana et le Bénin. Il forme un couloir vers les pays de l’hinterland, Burkina Faso en premier lieu, mais aussi vers le Niger et le Mali qui sont avant tout desservis respectivement par le Bénin et la Côte d’Ivoire

Il est situé dans la zone tropicale humide offrant toutefois des savanes arborées plus sèches à l’extrême nord.
La situation économique du Togo a pâti de la grave crise sociopolitique qui a commencé en 1991 et a entrainé une suspension de l’aide de nombreux partenaires multilatéraux et bilatéraux. Cette aide a repris progressivement à partir de 2007, ce qui a permis notamment de commencer à remettre en état des infrastructures qui s’étaient beaucoup dégradées.

La stabilisation de la situation politique et le retour des bailleurs de fonds internationaux à partir de 2007 a permis la relance de la croissance du PIB, avec une moyenne de 4,7% entre 2009 et 2013. Le taux de croissance, de 5,4 % en 2013 et 2014, devrait s’établir à 5,3% pour 2015 selon les dernières prévisions. Les services du FMI prévoient 5,2 % de croissance en 2016, sous l’impulsion de la production agricole, des services de transport liés au commerce international et de l’impact positif de l’amélioration de l’infrastructure des transports sur l’activité économique privée. La croissance devrait se maintenir autour de 5 à 6 % dans les prochaines années.

Avec un revenu estimé à 657 USD/habitant en 2014 (1 452 USD en PPA), le Togo compte parmi les pays les moins avancés (PMA). En termes d’IDH, il se situe au 162eme rang sur 188 du rapport 2015 du PNUD. En termes de climat des affaires, le Togo est classé 150ème sur 189 dans le rapport Doing Business 2016.

Le secteur  primaire représente 41,7% du PIB en 2014 et emploie plus de 75% de la population active. La production de coton se rétablit après une longue crise (le coton représente 13 % des exports en 2014), et la croissance de la production de céréales sur la moyenne période est remarquable. Ces deux produits constituent, avec le café, les principaux postes d’exportations agricoles du Togo.

Le secteur secondaire (17,2 % du PIB), longtemps affecté par une dégradation de la situation des industries extractives, en premier lieu des phosphates, connait une reprise d’investissement. Cette reprise concerne surtout le secteur du clinker et du ciment. La nouvelle usine de production de clinker, ScanTogo-Mines, filiale du cimentier Heidelberg Cement, a été mise en service en septembre 2014, et le groupe a démarré en janvier 2015 la construction d’une usine de production de ciment d’une capacité de 200 000 T par an. Un gisement de 500 millions de tonnes de fer est exploité depuis 2010 par la société indienne MM Mining. Un appel d’offre international a été lancé pour l’exploitation d’un important gisement de phosphates carbonatés et la construction d’une unité de production d’acide phosphorique. L’appel d’offre a été remporté en septembre 2015 par un consortium sino-israélien (Elenilto/Wengfu).

Le secteur tertiaire représente officiellement 41,1% du PIB en 2014 et sans doute plus si l’on tient compte de l’économie informelle liée au commerce international. Une activité de services s’est développée autour du Port de Lomé, l’un des rares ports en eau profonde d’Afrique de l’Ouest. La mise en service du troisième quai de Bolloré et de la nouvelle darse Lomé Container Terminal, issue du groupement entre le second armateur mondial MSC et China Merchant Holding International, font du port de Lomé une plateforme de transbordement de premier plan. Les ports de la côte ouest-africaine (Abidjan, Takoradi, Lomé, Cotonou) se font concurrence et leurs parts de marché évoluent en fonction de la situation politique, de la qualité des infrastructures, de l’efficacité de l’organisation de la chaine logistique et de l’attitude des administrations douanières.

La situation des finances publiques demeure fragile malgré l’amélioration de la collecte des recettes et les efforts des autorités pour maitriser les dépenses courantes. Concernant la dette publique, le point d’achèvement de l’initiative PPTE a été atteint fin 2010. En a résulté quasi-immédiatement un allègement global de 1,8 Mds USD, représentant 82 % de la dette extérieure en nominal. En termes de ratio par rapport au PIB, la dette extérieure est passée de 81,4% en 2007 à 17,2% en 2010.

Le Togo s’est rapidement ré-endetté, notamment au cours des dernières années du fait de la dégradation de la situation budgétaire, tant auprès de créanciers internationaux que sur le marché régional. Le ratio dette publique/PIB, estimé à 58,4% fin 2014 par le FMI, atteindrait fin 2015 62,5%, un niveau très supérieur à la moyenne des pays à faible revenu d’Afrique Subsaharienne (34,4% en 2014).

Le Togo n’a plus d’accord avec le FMI depuis fin 2011. Deux missions non conclusives ont eu lieu en 2012. Une mission de consultation du FMI (au niveau « staff ») a eu lieu début avril 2016, suite à la demande de l’Etat Togolais fin 2015. De nouvelles missions, de discussions ou de négociations, pourraient avoir lieu en 2016.

  • La dette publique du Togo à fin 2015 - 29/06/2016

    L’encours de la dette publique à fin décembre 2015 est évalué à 1385 Mds de FCFA contre 1167 Mds de FCFA à fin décembre 2014, en hausse de 18,69%. Cet encours est composé à 56,4% de dette intérieure et à 43,6% de dette extérieure. Le ratio de l’en...

  • Banque ouest-africaine de développement: liens utiles pour le suivi des projets - 10/02/2016

    Quelques liens vers les documents utiles pour le suivi des projets de la Banque Ouest Africaine de Développement: La BOAD en bref Missions et objectifs de la BOAD  Comment obtenir un financement de la BOAD Rapport annuel de la BOAD 2014 Acq...

  • Point sur le secteur bancaire au Togo - 30/09/2014

    Une économie en cours de bancarisation rapide L’augmentation des ratios dépôts/PIB, prêts/PIB et masse monétaire/PIB est rapide depuis 2002.   Indicateurs d'approfondissement financiers Source : FMI   Il est à noter que le ratio dépôt/PIB ...

  • Togo : Commerce exterieur 2015 - 27/06/2016

    Selon les données issues des statistiques ITC/COMTRADE, les importations du Togo atteignent en 2015 1,6 Md € (soit 1 023 Mds FCFA), en progression de 18,3% par rapport à l’année 2014 (+ 241 M€). Les exportations plafonnent à 605 M€ (397 Mds FCFA),...

  • Commerce bilatéral franco-togolais en 2015 - 09/02/2016

    Des exportations en diminution, principalement sous l’effet d’opérations de courtage de produits pétroliers, les importations restent faibles En 2015, nos exportations vers le Togo se sont élevées à 570,7 M€ (valeur FAB), en diminution de 21,8 % ...

  • Présentation : Le Togo, du rattrapage à l'émergence ? - 30/09/2014

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère des Finances et des Comptes publics - Ministère de l'Économie, de l’Industrie et du Numérique - 2016