Accueil » » Les services économiques à l'étranger » Kirghizistan
 

Kirghizistan

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Kazakhstan, Russie

D’une superficie de 198 500 km², le Kirghizstan est un pays d’Asie centrale très montagneux et enclavé sans accès à la mer qui est situé entre le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et la Chine.

Le PIB du pays est estimé à 6,6 Mds USD en 2016. Le Kirghizstan est une petite économie ouverte (6,0 M d’habitants), peu diversifiée et fortement dépendante des exportations de métaux et minéraux (environ 15% du PIB et presque 50% des exportations) et des transferts des migrants (environ 30% du PIB). En 2016, l’agriculture représentait 13% du PIB, le commerce 19%, l’industrie 17% et le secteur de la construction 9%, les transports et communications 4%. Avec un PIB par habitant d’environ 1 100 USD en 2016 et un taux de pauvreté atteignant 30,6% en 2014, le pays est avec le Tadjikistan l’un des plus pauvres de la CEI.

Les principaux partenaires du Kirghizstan sont la Suisse, le Kazakhstan et la Russie en tant que clients, et la Russie, le Kazakhstan, la Chine et la Turquie en tant que fournisseurs. La France est le 28ème client du Kirghizstan et son 12ème fournisseur.

Les échanges commerciaux entre la France et le Kirghizstan ont atteint 17,3 M EUR en 2016, en recul de 8,7 % en g.a. (18,9 M EUR en 2015). En 2016, les importations françaises depuis le Kirghizstan ont atteint 0,8 M EUR et les exportations françaises vers le Kirghizstan ont atteint 16,4 M EUR, en recul de 5,2% par rapport à 2015. Le solde de nos échanges commerciaux reste positif à 15,6 M EUR en 2016. La France est un fournisseur secondaire du Kirghizstan avec une part de marché de 0,6% sur les onze premiers mois 2016.

Les institutions financières internationales y sont très présentes, en particulier le Fonds Monétaire International, la BERD, la Banque asiatique de développement, et la Banque mondiale.

Le 12 août 2015 Kirghizstan est rentré dans l’Union économique eurasiatique rejoignant avec l’Arménie les trois pays fondateurs : Biélorussie, Kazakhstan et Russie.

Premier pays de la CEI à avoir adhéré à l’OMC (1998), le Kirghizstan est considéré, avec le Kazakhstan, comme l’un des pays les plus « ouverts » aux investisseurs étrangers en Asie centrale, comme en atteste son classement relativement bon (75ème mondial) dans le Ease of Doing Business de la Banque Mondiale. Les formalités d’accès au crédit et de création d’une entreprise sont, selon la Banque Mondiale, particulièrement aisées (avec respectivement les 28ème et 35ème places dans le classement pour ces critères). Néanmoins, l’instabilité du climat d’investissement décourage encore souvent les investisseurs internationaux.


service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère de l'Économie et des Finances - 2017