Accueil » » Séminaires économiques » Séminaire Fourgeaud
 

Séminaire Fourgeaud "Le modèle Mésange" – 15 mars 2017

Le séminaire Fourgeaud du 15 mars 2017, deuxième séminaire de l’année 2017, a porté sur le thème "Le modèle Mésange".

Anne Épaulard, discutante au séminaire Fourgeaud du 15 mars 2017.Xavier Timbeau, discutant au séminaire Fourgeaud du 15 mars 2017.Claire Elezaar (DG Trésor), Marie-Baianne Khder (Insee), Quentin Lafféter (Insee) et Emmanuelle Masson (DG Trésor) ont exposé les principaux résultats d’un article co-écrit avec José Bardaji, Benoît Campagne, Olivier Simon (Insee), Anne-Sophie Dufernez, Pierre Leblanc et Harry Partouche (DG Trésor) intitulé "Le modèle macro-économétrique Mésange : réestimation et nouveautés".

La discussion a été introduite par Anne Épaulard (Université Paris Dauphine et France Stratégie) et Xavier Timbeau (OFCE).

Photos : Anne Épaulard et Xaxier Timbeau. 
Crédit photo : © Alain Salesse, Secrétariat général des ministères économiques et financiers, droits réservés.

Les documents relatifs à ce séminaire peuvent être téléchargés à partir de la page des archives des séminaires 2016-2017.

Voici un bref résumé de l'étude présentée :


“Le modèle macro-économétrique Mésange : réestimation et nouveautés”, José Bardaji, Benoît Campagne, Anne-Sophie Dufernez, Claire Elezaar, Marie-Baiane Khder, Quentin Lafféter, Pierre Leblanc, Emmanuelle Masson, Harry Partouche et Olivier Simon

Emmanuelle Masson, Marie-Baianne Khder, Claire Elezaar et Quentin Lafféter, intervenants au séminaire Fourgeaud du 15 mars 2017.Le modèle macro-économétrique trimestriel MESANGE porte sur l’économie française et est développé conjointement par la Direction générale du Trésor et par l’Institut national de la statistique et des études économiques. Il est régulièrement mobilisé pour quantifier les effets des mesures de politique économique, évaluer les conséquences de chocs internes ou externes, ou utilisé conjointement avec d’autres modèles de simulation pour réaliser un bouclage macroéconomique complet. Il peut également être utilisé dans le cadre d'exercices conjoncturels. Le modèle présenté est le troisième du nom après les versions de 2002 et de 2010 et fait suite à la publication d’une nouvelle base des comptes nationaux au printemps 2014. Il diffère des précédents par des enrichissements spécifiques, notamment une désagrégation sectorielle plus forte et la distinction de deux types de travailleurs, ainsi que par la prise en compte de l’évolution de l’économie intervenue depuis. Les spécifications modélisant l’économie française et le comportement en variante seront présentés.

Photo : Emmanuelle Masson, Marie-Baianne Khder, Claire Elezaar et Quentin Lafféter. 
Crédit photo : © Alain Salesse, Secrétariat général des ministères économiques et financiers, droits réservés.


Publié le 15/03/2017

service-public.fr legifrance.gouv.fr gouvernement.fr france.fr

© Ministère de l'Économie et des Finances - 2017